Tout vendeur d’appartement ou d’une maison a un seul but : de déterminer le juste prix pour assurer une vente rapide sans pour autant brader le logement. Toutefois, impossible de connaître le prix de vente précis d’un logement. Ceci s’explique par la rencontre entre une offre et une demande, qui n’est fixé que lors de la signature de la promesse ou du compromis de vente.

Détermination du prix par le vendeur

Le vendeur doit dans son annonce, déterminer un prix qui lui permet de trouver un acheteur dans des délais assez courts sans pour autant sous-évaluer la maison ou l’appartement.

Comment calculer le prix d’une vente d’un bien immobilier

Pour calculer le prix de vente d’un bien immobilier, il faut commencer par calculer son prix de revient. Ensuite, on doit tenir compte des critères liés à l’emplacement et aux caractéristiques de la maison ou de l’appartement. Enfin, il convient de comparer la valeur obtenue avec celles d’autres biens immobiliers similaires. Sinon, vous pouvez faire appel à un expert pour évaluer votre logement.

Les acquéreurs connaissent le marché immobilier

Estimer une maison ou un appartement à sa juste valeur est d’autant plus important que les acheteurs potentiels sont aujourd’hui bien informés. Grâce à Internet, ils peuvent consulter des centaines de milliers d’annonces immobilières, ce qui leur permet de comparer les biens entre eux et de savoir rapidement si tel ou tel appartement ou telle ou telle maison sont « au prix. » Si c’est le cas, le vendeur a de fortes chances de recevoir de nombreux appels. Si vous souhaitez être sûr de la valeur de votre bien, tournez-vous vers qu’un expert fiable. Demandez une estimation par votre conseiller immobilier. Pour confier la vente à un agent immobilier, vous devez au préalable signer un mandat. Ce mandat de vente doit être obligatoirement écrit et mentionner tous les éléments du contrat : durée du mandat et conditions de résiliation, prix de vente du bien, montant des honoraires et désignation de celui qui doit les payer, etc.

Et pour s’orienter davantage, il est bien recommandé de se fier à toute une série d’indications et d’indices, ainsi que d’autres bases de données chez les candidats à l’achat immobilier. La valeur du mètre carré est par ailleurs connue dans telle ou telle ville et tel ou tel quartier. Autrement dit, il faut se fier aux faits de la conjoncture actuelle. Mais quelle que soit la situation un vendeur avisé est censé prendre toute les tendances en compte pour que la transaction puisse se dérouler dans les meilleures conditions.

Les éléments à reconnaitre

Si vous voulez faire une estimation exacte, pensez à une superficie, par exemple une demeure de standing de 200 m², située en région parisienne, agrémentée d’un terrain de 500 à 700 m², se vend au prix du marché. Cependant, un terrain trop grand par rapport à la surface de la maison n’entrainera pas une hausse du prix de vente du bien.

La gestion des vues est par ailleurs importante, c’est-à-dire que l’absence de vis-à-vis est un élément majeur pour une maison individuelle pour les habitations situées en lotissement qui sont parfois très proches les unes des autres. Mais ce n’est pas le cas d’un beau terrain arboré de 1.000 m² qui cache son propriétaire de son voisin.

La surface du logement doit être également examinée lors de la fixation du prix de vente et le prix est conditionné par la superficie habitable en tant que surface utile.

L’état de la construction et la qualité du gros œuvre, sont par ailleurs à prendre en considération.