En tant qu’expert juridique, un huissier peut intervenir auprès des particuliers et des entreprises. Ce professionnel entre notamment en jeu pour régler des litiges minimes ainsi que des contentieux. Par ailleurs, pour que votre dossier ne se disperse pas au cours d’un ou de plusieurs démarches juridiques, le mieux est de vous adresser directement à une étude d’huissier. Dans ce cas-là, votre affaire sera prise en charge en intégralité. À travers les lignes qui suivent, vous prendrez connaissance des prestations fournies par un huissier. 

Qu’est-ce qu’une étude d’huissier ?

Les cabinets d’avocats et les offices présentent des points communs. Cette entité regroupe en son sein plusieurs huissiers qui, nécessairement, doivent travailler avec d’autres professionnels juridiques pour réaliser une expertise complète.

Ne vous étonnez pas d’entendre ou de voir le nom « office ». Certains professionnels s’en servent pour décrire une étude d’huissier. Chaque huissier exécute sa mission en se faisant épauler par un clerc d’huissier.

Dans un office, des experts issus de secteurs différents interviennent pour assurer le bon fonctionnement du cabinet. On cite, entre autres, les assistants juridiques, les secrétaires, les comptables et les huissiers stagiaires.

certea-huissier.fr est une plateforme en ligne réunissant des offices agréés par l’État. Elle reçoit dans ses locaux toute personne désireuse de rencontrer un huissier à Paris sur rendez-vous.

Quelles sont les missions d’un huissier ?

Un huissier de justice intervient généralement pour régler des contentieux avec une personne qui refuse de payer ses dettes. Il peut s’agir d’un loyer, d’une facture, d’un remboursement de crédit ou autre.

L’huissier de justice se présente comme un partenaire privilégié des agences spécialisées en recouvrement de créances. En effet, il joue un rôle prépondérant dans ce genre d’affaires puisqu’il est le seul juriste habilité à saisir les biens du débiteur.

Pour que le procès relatif au dossier de son client se déroule sans encombre, cet expert juridique veillera à suivre les procédures nécessaires : convocation des personnes concernées, réalisation des constats à titre de preuve lors de l’audience…

Par ailleurs, un huissier assure la fonction de médiateur et de conseiller juridique en cas de litige. Particuliers et professionnels peuvent recourir à ses compétences et s’allouer ses services. À ce propos, chaque huissier est libre de fixer ses honoraires.

Un huissier est un homme de terrain à part entière. La raison en est qu’il est obligé de toujours se déplacer pour accomplir ses missions.

Il faut savoir que cet expert juridique exerce sa profession de façon libérale. Cela ne l’empêche pas pour autant de travailler au sein d’un office.

Pour quelles raisons un constat doit être confié à un huissier à Paris ?

Par définition, un constat est une investigation menée par un expert juridique. Dans cette optique, le professionnel examine de près les documents et les faits afin que ces derniers servent de preuve indiscutable.

Le constat d’huissier constitue une preuve juridique incontestable pouvant être présentée auprès de la partie adverse avant de poursuivre toutes les procédures judiciaires. Pour plaider sa cause, la partie adverse peut décider d’aller en procès. Néanmoins, aucune démarche ne peut être entamée sans avoir pris connaissance des faits constatés par l’huissier.

Il est possible de réaliser un constat pour des raisons familiales. Ce genre de procédure intervient aussi dans le cadre d’une construction ainsi qu’en cas de cybercriminalité et d’espionnage au sein d’une entreprise. La liste n’est aucunement exhaustive.

Connaissez-vous les phases d’un recouvrement de créances ?

Dans un premier temps, le recouvrement de créances par un huissier se fait à l’amiable et sans procédure judiciaire. Dans le cas où la première étape se solderait par un échec, il faudra entamer une démarche judiciaire.

La première phase consiste à rappeler au concerné qu’il doit payer ses dettes. L’huissier peut le contacter par téléphone ou se rendre directement à son domicile, selon ses disponibilités. Si la personne ne se présente pas après les relances incessantes faites par l’office, viendra alors la deuxième phase : le recouvrement judiciaire.

L’office doit saisir le tribunal compétent. Ce dernier aura pour tâche d’assigner une condamnation pour non-paiement de créances à la personne concernée.

En cas d’échec, le créditeur recevra un certificat d’irrécouvrable à présenter auprès des services fiscaux.